3 rue Bernoulli - 75 008 Paris - plan d’accès - 01 44 69 31 92
Prendre rendez-vous

Maladies des valves cardiaques

Quelques notions d’anatomie…

Le cœur est constitué de quatre cavités : oreillette droite et gauche et ventricule droit et gauche.

Les valves cardiaques sont les « clapets » qui permettent au sang de passer ou d’être arrêté entre les différentes cavités et les artères où le sang est éjecté.

La valve mitrale sépare l’oreillette gauche du ventricule gauche, et permet au sang de l’oreillette gauche d’être éjecté de manière unidirectionnelle vers le ventricule gauche.

La valve tricuspide sépare l’oreillette droite du ventricule droit.

La valve aortique sépare le ventricule gauche de l’aorte, principale artère de sortie du cœur, qui permet d’apporter le sang bien oxygéné à tous les organes.

La valve pulmonaire sépare le ventricule droit de l’artère pulmonaire, afin de conduire le sang désoxygéné aux poumons pour se recharger en oxygène.

Ces valves s’ouvrent et se referment en alternance de manière passive en fonction des gradients de pression entre les différentes cavités. Grâce à leur anatomie spécifique et leur souplesse, elles permettent à la fois au sang de passer d’une cavité à une autre lorsqu’elles s’ouvrent, et évitent les fuites lorsqu’elles sont fermées.

Le dysfonctionnement des valves cardiaques peuvent être soit la fuite, appelée « insuffisance », soit une obstruction appelée « rétrécissement », ou les deux associés, dans ce cas on parle de « maladie ».

Par exemple : insuffisance aortique, rétrécissement aortique, maladie aortique.

Quelles sont les causes ?

Il existe plusieurs causes à ces dysfonctionnements:

  • destruction de la valve par une infection, l’endocardite
  • vieillissement avec calcification et rigidification de la valve. C’est le cas du rétrécissement aortique, la plus fréquente des atteintes valvulaires, ou de l’insuffisance mitrale
  • en rapport avec un rhumatisme articulaire aigu. Principale cause dans les pays en voie de développement, rare en France actuellement, le rhumatisme articulaire aigu est une réaction après certaines angines à Streptocoques mal soignées qui abime principalement la valve mitrale .

Comment est fait le diagnostic ?

Le diagnostic de valvulopathie peut être suspecté par un souffle à l’auscultation du cœur ou parfois révélé par des symptômes : fatigue, essoufflement, œdèmes des chevilles, témoignant que le cœur n’arrive pas à pomper correctement.

L’examen essentiel est l’échographie cardiaque, car le cardiologue visualise directement les valves, leur aspect et leur fonctionnement, et la cause probable.

Quel est le traitement ?

Si la valve est modérément abimée, le cardiologue choisit souvent de la surveiller simplement. Il existe parfois des indications de réparation chirurgicale précoce.

Si la valve est très abimée (rétrécissement aortique serré, fuite mitrale sévère…), il est alors indiqué de réparer la valve.

Le cardiologue décide alors de manière personnalisée, en accord avec le patient et le chirurgien, de la meilleure technique : chirurgie à cœur ouvert ou les techniques plus récentes sans ouvrir le cœur comme le TAVI.

Valve auto-expansible utilisée pour le TAVI-
Remerciements Drs Thierry Waldmann, Julien Pascal et Marc Brami

En effet, le rétrécissement aortique est une maladie du vieillissement, et les chirurgies traditionnelles pour remplacer la valve aortique sont parfois mal tolérées chez les patients âgés. Le TAVI est une technique de remplacement valvulaire aortique où une valve biologique compressée est introduite par une artère fémorale (ou parfois carotide) jusqu’au cœur et ensuite déployée à la place de l’ancienne valve. La nouvelle valve s’ouvre normalement et il n’y a plus d’obstacle à l’éjection du sang par le ventricule gauche.

Concernant la chirurgie à cœur ouvert, le chirurgien peut soit réparer la valve sans la changer, ce qu’on appelle plastie (le plus souvent pour des fuites mitrales) soit la changer complètement en la remplaçant par une valve biologique ou une valve mécanique.

Remerciements Dr Costin Radu

La valve biologique est souple, réalisée à partir de tissus biologiques (péricarde animal) donc peut s’abimer avec le temps (entre 5 et 20 ans), mais ne nécessite pas de traitement anticoagulant pour fluidifier le sang à long terme.

Remerciements Dr Costin Radu
Valve Biologique

La valve mécanique est réalisée à partir d’ailettes de plastique et métal, ce qui lui assure plus de longévité, mais à condition de prendre soigneusement un traitement anticoagulant pour éviter que des caillots de sang ne bouchent la valve.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Retour en haut
dapibus commodo velit, risus. ipsum mi, diam at risus ultricies neque. Praesent